Nos belles régions, Politique toc

Un autre avenir est possible

L

a Belgique connait en ce moment des soubresauts politiques qui ne sont pas sans rappeler ceux que connait une cellule avant la mitose, nonobstant la différence fondamentale que chaque Belge n’aura pas à se diviser personnellement en deux avant la duplication. Dans ce contexte, il existe en Wallonie un parti rattachiste dont le but est l’intégration de ce territoire à la France dans le cas de l’indépendance de la Flandre. Il s’agit là d’une stupidité totale à laquelle nous, Nordistes, nous opposons vivement. Nous pensons que la frite ne doit pas se transformer en croissant ou la bière en vin ! Pourquoi, tant qu’on n’y est, ne pas rajouter des bras et une quequette de taille énorme à la Tour Eiffel et la renommer Kreukelig-Pis pour quelle puisse faire ses besoins dans la Seine ? En tant que Président du RASFLEBLEBLE de la région Nord-Pas-de-Boulot, je m’y oppose ! (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Illusions Perdues, Monde merveilleux

L’amour est enfant de Bohème, qui n’a jamais jamais connu la vasectomie…

E

st-ce que le cursus que j’ai choisi me permettra d’avoir un métier qui me plaît ? Voilà une question que devrait se poser toute personne avant de commencer ses études. Je ne me la suis pas posée avant d’obtenir un BTS de métiers du bois, de commencer une licence de musicologie, d’enchaîner sur un master d’histoire allemande du XVième siècle, et d’arracher un doctorat de physique moléculaire. A 30 ans, il était trop tard, et l’évidence me sauta aux yeux avec la douceur dont fait preuve un bouchon de champagne en sortant de sa bouteille : trouver un emploi dans un orchestre spécialisé dans les instruments allemands en bois du XVième siècle dont les morceaux évoquent le romantisme du balai des électrons autour du noyau des atomes ne serait pas facile. Si c’était à refaire, je jure que comme un adolescent de quinze ans boutonneux au rire agaçant dont les dents partent dans tous les sens et qui sent le fennec, cela ne se reproduirait pas. Je prendrais un cursus qui m’assurerait un futur immédiat, comme le coaching en suicide. Néanmoins, il est des métiers qui sont simples à atteindre, et qui assurent une belle carrière et une belle situation dès qu’on a su y rentrer. Mais est-ce là tout ? Une fois trouvé un beau métier, ne risque-t-on pas de tomber sur un nouvel écueil ? Existe-t-il des métiers qui empêchent de trouver l’amour ?  (Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Illusions Perdues, Politique toc

Entretien d’embûche

E

st-ce que vous avez déjà été à un entretien d’embauche ? Est-ce qu’on vous a traité plus bas que terre, tellement que vous avez eu l’impression que la machine qui a creusé le Tunnel sous la manche était votre sœur jumelle ? Est-ce qu’alors vous avez ressenti la pression comme un citron qui subitement se retrouverait au fin fond de l’océan suite à une erreur de David Copperfield ? Est-ce qu’on vous a plus rabaissé que la cuvette des toilettes de la maison d’un macho qui a huit filles toutes Présidentes d’associations féministes ? Est-ce que vous avez déjà trouvé que les questions qu’on vous posait sur votre carrière étaient aussi résolument  positives que la partie lisse d’une pile ? Est-ce que vous avez déjà trouvé que le ton employé aurait fait passé Laurence Boccolini pour un moelleux de chocolat ? Est-ce qu’on a déjà épluché votre parcours de telle manière que si vous aviez été Napoléon à Austerlitz vous vous seriez senti comme Weygand à Sedan ? Que vous ne suiviez plus alors qu’on vous poussait à peine dans vos premiers retranchements ? Est-ce que vous en êtes déjà ressorti humilié, essoré, triste, désappointé, ressentant que toutes les cellules de votre corps ne sont que de la merde de rats mangée et digérée par des vers puis à nouveau expulsée ? Et bien, ça aurait pu être pire, plutôt que d’être une personne, vous auriez pu être un pays.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , , ,

Biologique illogique

Notre espèce serait-elle meilleure si elle se reproduisait par parthénogenèse ?

Q

ui ne s’est jamais demandé, alors qu’il se trouvait au bar d’une discothèque parisienne à deux doigts d’acheter un coquetèle à 18€ dans l’espoir souvent vain d’obtenir une faveur sexuelle de la part de la fille qu’on essaye de brancher depuis des heures, s’il n’aurait pas mieux valu que notre espèce se reproduise par parthénogenèse ? Personne, bien évidemment, car cette question est plus légitime qu’un fils d’Albert II de Monaco.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , ,