Biologique illogique, Grand corps malade

Os-ons quelques menus changements

Q

ui ne voit pas d’un seul coup apparaitre la vérité nue devant soi au moment même où un hurlement rauque ressemblant à s’y méprendre au cri d’orgasme d’un grizzli s’échappe de notre bouche dans l’instant où, croyant se mouvoir normalement dans un espace ouvert, notre petit orteil entame une étreinte violente, sauvage et indésirée avec le pied d’une table en reproduisant le mouvement gracieux d’une voiture lors d’un crash-test ?

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , ,

Biologique illogique

Notre société serait-elle meilleure si elle se reproduisait par parthénogenèse ?

Q

u’il est aisé de penser aux évolutions positives engendrées par la Révolution à laquelle on aspire de ses vœux. Qu’il est doux de s’imaginer vivre le repos du guerrier une fois ce paradis atteint. Ah, quel bonheur de vivre dans le capitalisme qui a éradiqué la pauvreté… Ah, quelle joie de vivre dans le communisme qui a supprimé l’Etat et le système carcéral… Eh bien, avec le parthénogénèsisme, il est à craindre que ça soit pareil, et que cette magnifique réforme n’engendre quelques changements que d’aucuns pourraient percevoir comme négatifs.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , ,

Biologique illogique

Notre espèce serait-elle meilleure si elle se reproduisait par parthénogenèse ?

Q

ui ne s’est jamais demandé, alors qu’il se trouvait au bar d’une discothèque parisienne à deux doigts d’acheter un coquetèle à 18€ dans l’espoir souvent vain d’obtenir une faveur sexuelle de la part de la fille qu’on essaye de brancher depuis des heures, s’il n’aurait pas mieux valu que notre espèce se reproduise par parthénogenèse ? Personne, bien évidemment, car cette question est plus légitime qu’un fils d’Albert II de Monaco.

(Lire la suite…)

Mots-clefs :, , , ,